Pourquoi le “Ghosting” est-il un phénomène effrayant ?

Le terme « ghosting », tiré du mot anglais « ghost », qui signifie « fantôme », traduit un phénomène de société qui a toujours existé, mais qui prend beaucoup d’ampleur depuis quelques années.

Qui n’a jamais entendu parler de cette fameuse histoire où un conjoint part acheter un paquet de cigarettes et finalement il ne rentre jamais ?

On pourrait croire à une légende urbaine ou une mauvaise blague. Pourtant, c’est bel et bien une réalité dans notre société actuelle. Une disparition soudaine, totalement inattendue, absolument incompréhensible. Voilà une situation de plus en plus fréquente.

Partir sans laisser de traces …

En effet, quitter sa moitié du jour au lendemain, et sans aucune explication, semble être devenu monnaie courante. Mais comment peut-on faire une telle chose ? Pourquoi ? Et dans quelles circonstances ?

D’une manière générale, et sans phallocratie aucune, il semblerait que les principales victimes du phénomène soient des femmes. Les témoignages parlent d’eux-mêmes et relatent des amours ou aventures qui se terminent par « À demain ma chérie » ou « À très vite ma belle », suivi de ce qu’on pourrait qualifier de néant intergalactique.

Qu’il s’agisse d’une histoire récente ou d’une relation durable, le ghosting révèle un manque de sincérité évident accompagné d’un manque total de maturité. Le ghosteur ne donne plus aucun signe de vie et disparaît souvent définitivement, laissant derrière lui une âme remplie de questionnements, de tourments, et parfois même anéantie. Il s’agit d’un acte lâche et égoïste.

Naturellement, le décès de la personne vient en premier. Le premier réflexe consiste donc à contacter la Police et les hôpitaux aux alentours. Sauf que dans le cas d’un vrai ghosteur, la Police ne pourra pas faire grand chose.

Du coup, les idées farfelues font alors surface !

Cet abandon inattendu paraît tellement grotesque qu’il entraîne des réflexions tout aussi extravagantes : peut-être s’est-il fait enlever par un groupe de mafieux russes lourdement armé ?! Il a décidé de partir faire le tour du monde sur un coup de tête ? Il est parti me chercher du vrai café de Colombie à pieds ?

Ces idées absurdes, qui expliqueraient la disparition inexpliquée du conjoint, semblent être la première étape du phénomène du point de vue de la victime, qui ne comprend pas ce qui lui arrive.

Que se passe-t-il dans la tête du ghosteur ?

Les spécialistes s’accordent sur les raisons de ce départ furtif : peur de l’engagement, peur de blesser l’autre, évolution d’une société où le développement des moyens de communication (réseaux sociaux, sites de rencontres…) favorise la multiplicité des échanges et probablement leur insignifiance.

Ne vit-on pas également dans une société toujours plus égoïste, un monde dans lequel chacun suit son chemin sans se préoccuper des conséquences pour autrui ? Ne s’agit-il pas aussi d’un manque de courage ? Le ghosteur sait bien qu’il va blesser son conjoint en disparaissant du jour au lendemain, mais il n’assume peut-être pas le coup qu’il lui porte, et choisit de lui planter un couteau dans le dos, plutôt que de lui mettre ouvertement ses deux doigts dans les yeux.

Un acte qui ne peut plus être pris comme un coup de tête de nos jours. Pourquoi ? Parce qu’on peut difficilement disparaitre à 100%. Cela implique une vraie organisation et une volonté importante.

Tandis que la victime met généralement un certain temps à se relever, non sans quelques séquelles plus ou moins destructrices, le bourreau devient un véritable fantôme qui, à la différence d’un film d’horreur, ne va pas hanter votre maison mais votre esprit.

Si vous êtes dans cette situation et que vous avez du mal à vous en sortir, nous vous conseillons de consulter un psy spécialiste pour vous venir en aide.

Une personne victime de ghosting peut souffrir de la peur de l’abandon, de la perte de confiance en soi ou encore de comportements paranoïaques.

Le ghosting au quotidien

Dans une moindre mesure, on parle également de “ghosting” à l’heure actuelle pour décrire les adeptes des relations sans lendemain. Même si la génération actuelle est habituée au phénomène du “zapping” et du “next”, le départ d’une personne sans raison est toujours compliqué à vivre.

Voici quelques conseils en images avec le coach Alexandre Cormont.

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.