Comment préserver les enfants de la pornographie sur internet ?

Quelque soit le danger, tous les parents ont envie de préserver leurs enfants. Un enfant a en moyenne tout juste onze ans quand il est exposé pour la première fois à une vidéo à caractère pornographique. Des images qui peuvent avoir un effet dévastateur. Il est important de contrôler sa navigation et également d’en parler avec lui !

Les parents ont-ils vraiment conscience des dangers ?

Ils commencent à peine à en prendre conscience, mais ne mesurent pas l’ampleur du phénomène. Nous vivons aujourd’hui dans une ère d’hypersexualisation et d’érotisation de la société et la pornographie est un véritable tsunami qui inonde les enfants.

Or, les images sont puissantes, parfois violentes et les enfants peuvent être traumatisés. Certains psychanalystes vont d’ailleurs jusqu’à dire que la pornographie est un viol psychique pour les jeunes enfants.

Peut-on parler d’addiction pour certains enfants ?

8 % des 14-15 ans regardent du porno plusieurs fois par jour. L’addiction est parfois une réalité pour certains ! Il est donc nécessaire de permettre aux enfants de prendre du recul par rapport à ces images qui déforment la réalité, le rapport au plaisir et à la relation et qui dénient le respect de l’autre, en particulier de la femme.

Par quels biais découvrent-ils la pornographie ?

Via les écrans (ordinateur, tablette…) et plus particulièrement via les smartphones. La connexion à internet partout et tout le temps a considérablement changé l’accès à l’information. De ce fait, 11 % des enfants de 4 à 11 ans ont déjà été exposés à un film pornographique durant au moins une minute.

protéger les enfants sur internet

Poussés par leur curiosité sur la sexualité, ils trouvent ces images au gré de leurs recherches sur internet. Certains s’échangent des adresses de sites pornographiques ou se montrent des vidéos dans des espaces sans surveillance d’adultes. D’autres, au contraire, tombent dessus sans le vouloir.

Comment aborder le sujet avec ses enfants ?

Les parents ont intérêt à entamer le dialogue très tôt sur la sexualité et progressivement, avec des mots choisis. Toutes les occasions peuvent être saisies pour créer un climat de confiance et montrer que le sujet peut être abordé, quel que soit l’âge des enfants. C’est un sujet délicat mais il est vraiment recommandé d’en parler ouvertement avec eux afin de protéger les enfants.

On peut commencer par évoquer les changements de son corps, le fonctionnement du corps de l’autre, puis comment se transmet la vie. Il sera alors plus facile d’évoquer la pornographie à l’occasion d’une information entendue à la radio, d’une publicité à la télévision ou en racontant des situations arrivées à d’autres.

Il faut rappeler aux jeunes qu’il s’agit d’une sexualité dénuée de sentiments et que cela n’est pas la réalité. Et engager une réflexion sur ce qu’est l’amour. Cela doit aussi être l’occasion de dire que la loi protège les mineurs à ce sujet.

Quelles mesures de protection concrètes peut-on adopter à la maison ?

La première chose à faire est d’installer l’ordinateur familial dans un endroit de passage et d’interdire tous les écrans dans les chambres. De plus, un enfant de moins de 12 ans doit être
accompagné pour faire des recherches sur internet.

Pour préserver les enfants, on peut également envisager de couper le Wi-Fi à certaines heures, d’installer un logiciel de contrôle parental et de ne pas prendre un abonnement internet pour le smartphone de l’enfant !

Enfin, créer une relation de confiance et mettre en place un « contrat de conduite » est indispensable. C’est aux parents d’instaurer des limites et d’amorcer le dialogue.

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.