Pourquoi créer un nouvel indice boursier pour les start-up de la French Tech ?

Quoi de plus symbolique que le célèbre salon CES de Las Vegas pour annoncer la création d’un nouvel indice boursier dédié aux entreprises innovantes de la French Tech ? Son nom, le Next 40.

Ce nouvel indice boursier fait directement référence à l’indice phare de la Bourse de Paris, le CAC 40, qui regroupe pour ainsi dire les 40 premières capitalisations boursières de l’hexagone, ainsi qu’à l’indice CAC Next 20, l’indice de réserve servant de vivier au CAC 40.

Le projet de création de l’indice Next 40 annoncé par Mounir Mahjoubi C’est le secrétaire d’Etat au numérique, Mounir Mahjoubi en personne, qui a annoncé le 8 janvier 2019 la création prochaine de ce nouvel indice, lors du salon CES de Las Vegas…depuis Paris. Don d’ubiquité insoupçonné ? Pas vraiment. Le secrétaire d’Etat a profité de la présence d’un robot de téléconférence créé par la start-up lyonnaise Awabo, spécialisée dans la robotique au service des échanges professionnels, pour faire cette annonce.

La nouvelle n’en est pas vraiment une puisque Monsieur Mahjoubi avait déjà annoncé la création de cet indice boursier innovant dès le mois de mai 2018, mais le calendrier se précise puisqu’il devrait être opérationnel au cours de l’année 2019. Derrière ce coup de pub se cache un projet, ou plutôt une ambition : mettre en lumière les entreprises innovantes françaises du secteur des nouvelles technologies.

Le Next 40 : un indice boursier au fonctionnement atypique

Contrairement au CAC 40 qui reflète la valorisation boursière des entreprises, le Next 40 n’a pas vocation à s’appuyer sur des données économiques ou financières quantifiables. L’indice a plutôt vocation à refléter l’aptitude des jeunes entreprises innovantes qui le composent à s’imposer sur le marché mondial des nouvelles technologies.

Un moyen en quelque sorte de mettre sur un piédestal ces futures pépites qui pourraient faire la fierté dans un avenir proche de la French Tech, et symboliser la montée en puissance de la Start-up Nation voulue par le Président Macron.

Un moyen aussi d’offrir une plus grande visibilité à ces entreprises innovantes afin de les aider à trouver plus facilement les fonds nécessaires à leur développement. Un moyen enfin d’inciter les épargnants français à soutenir l’innovation Made in France. Concrètement, la création de ce nouvel indice devrait prendre forme après la constitution d’un panel d’experts chargé d’identifier les 40 entreprises qui ont vocation à intégrer cet indice.

Encore des questions sans réponses …

De nombreuses questions se posent déjà quant aux modalités de choix de ces heureux élus composant le Next 40, mais aussi des risques de spéculations à outrance sur des entreprises qui n’ont pas encore fait leurs preuves. Autant de sujets à traiter au plus vite afin que la confiance incite les investisseurs à soutenir ces nouvelles pouces.

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.