Comment calculer son IMC (indice de masse corporelle) ?

L’IMC est important pour calculer et estimer notre poids juste. L’IMC ou indice de masse corporelle, est une valeur qui nous sert à savoir avec précision la corpulence, le poids d’une personne et à estimer les répercussions négatives que cela peut avoir sur notre métabolisme et notre santé.

Aujourd’hui, nous allons vous expliquer de long et en large ce qu’est l’IMC et comment il est vite devenu l’outil référence pour calculer notre corpulence.

L’IMC est-il un bon indicateur de notre corpulence ?

L’IMC est un bon indicateur de la corpulence globale d’un individu et des risques associés aux problèmes de poids, cet outil peut prévenir le risque d’obésité, le diabète ou encore les maladies cardiovasculaires.

Cependant, il ne compte pas la part de masse grasse et de masse maigre de l’individu, ni le l’évolution de la masse grasse qui peut avoir des conséquences sur la santé de la personne.

Par exemple, une personne qui pratique du sport régulièrement et qui est musclé aura un IMC d’environ 30 avec très peu de masse grasse. Il faudra faire attention à partir du moment où il cessera son activité et commencera à cumuler de la graisse.

En clair, l’IMC est une mesure simple qui permet de calculer rapidement la corpulence d’une personne.

La création de l’IMC

L’IMC a été créée au 19ème siècle par un statisticien belge, Adolphe Quetelet. Véritable précurseur des études sur la croissance humaine, il a élaboré l’indice Quetelet de l’obésité en 1832. Il avait tout simplement observé que le poids augmentait comme le carré de sa taille.

L’indice de masse corporelle a d’abord été utilisé dans l’armée afin de catégoriser les nouvelles recrues par rapport à leurs corpulences. Ce n’est qu’à partir du 20ème siècle que les chercheurs et les médecins commencent à s’y intéresser puisque l’obésité est reconnue comme une maladie à complications à cette période.

L’IMC est-il un outil obsolète ?

Comme cité précédemment, l’IMC ne prend pas en compte tous les éléments qu’il y a dans notre corps, à commencer par les os. En effet, le poids des os varie d’une personne à l’autre. Les muscles varient également alors qu’en réalité ils pèsent plus lourd que la graisse.

Lors de mon exemple de tout à l’heure, une personne sportive type rugbyman pourrait donc être surprise de voir un IMC élevé alors que son corps est fin et musclé malgré le fait que son corps soit fin ou très musclé parce que à l’évidence ses muscles pèsent lourds.

L’Indice de masse corporelle que l’on connait, ne prend pas en compte le poids des os, qui varie d’une personne à une autre. Les muscles sont également passés à la trappe, alors qu’en réalité, ils pèsent plus lourd que la graisse.

Une personne très sportive pourrait donc être surprise de voir un IMC élevé, malgré le fait que son corps soit fin ou très musclé, tout simplement parce que ses muscles pèsent lourds.

Une personne qui fait 100 kilos, mais qui est très musclée du fait d’une pratique sportive assidue, n’aura pas le même état de santé qu’une personne pesant 100 kilos et qui ne pratique pas d’activité sportive régulière.

Conclusion

Voilà, maintenant vous savez tout, sur l’IMC ! Oui, il existe d’autres calculs pour calculer votre masse, mais elles restent néanmoins très complexes, c’est pour sa simplicité que l’IMC est autant utilisé aujourd’hui.

N’hésitez pas à partager ce que vous venez d’apprendre, les autres aussi doivent savoir !

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.