Pourquoi dit-on « Mayday » lors d’un problème important ?

Grandement popularisée par l’univers cinématographique, tout le monde aujourd’hui connaît le mot « Mayday » et sa signification. Signifiant un appel à l’aide, ce mot est aussi significateur que le fait de tirer une sonnette d’alarme dans un bâtiment. Dès lors que vous entendez ce mot, vous savez que la personne qui le dit rencontre un problème d’envergure et appelle au secours. Seulement, vous-êtes vous déjà demandé d’où venait ce mot ? Quelle sont ses origines ? Pourquoi est-il aujourd’hui utilisé par la plupart des pays peu importe leur langue ? Voyons ensemble aujourd’hui pour quelle raison « Mayday » est un véritable appel à l’aide.

La naissance de Mayday fait suite à une confusion

Bien que le mot « Mayday » puisse à première vue ressembler à un mot anglais, en réalité, il n’en est rien. Figurez-vous qu’il puise ses origines de la langue française et qu’il est le fruit d’une incompréhension.

Pour mieux comprendre, voici sa petite histoire :

Au début des années 1920, la législation aéronautique n’est pas encore totalement établie. Les autorités demandent alors fréquemment d’instaurer de nouvelles normes afin de mettre davantage d’ordre dans les règles à respecter lorsque l’on pilote un avion. Cette année-là, les autorités souhaitaient établir une nouvelle règle qui instaurerait un signal d’urgence extrême, permettant ainsi de se différencier du simple signal « pan-pan » jusqu’alors utilisé dans les communications radiotéléphoniques et qui n’indiquait pas le degré précis de l’urgence.

A la même période, à l’aéroport de Croydon à Londres, l’anglais Frederick Stanley Mockford est le chef officier radio de la tour de contrôle.  Un jour, un pilote d’avion français ayant décollé de l’aéroport du Bourget en direction de l’Angleterre rencontre de gros problèmes avec son appareil et risque de se crasher. En toute urgence et paniqué, il s’empresse de contacter la tour de contrôle de l’aéroport de Croydon ou Mockford est en poste. Le pilote français, alors au sein de son cockpit crie à la radio « Venez m’aider ! Venez m’aider ! ». 

A cause des mauvaises conditions météo, la transmission radio était de mauvaise qualité et l chef officier a seulement compris « Mayday ».  En gros : un problème de traduction et de transmission …

Venez m’aider …. mayday …

Quelques temps plus tard, Mockford soumettra ce mot, issu d’une incompréhension, aux autorités afin qu’il soit utilisé pour signaler une situation de danger mortel à travers les transmissions radiotéléphoniques au sein de l’aviation et dans le milieu naval. En 1923, le mot « Mayday » fut alors désigné comme tel au sein de la législation du Royaume-Uni. Plus tard, en 1927 l’expression fut alors inscrite dans le règlement de l’International Radio Telegraph Convention et devenue donc un signal international.

Conclusion

En résumé, le mot « Mayday » en lui-même ne veut rien dire car il est issu d’une incompréhension de la phrase « venez m’aider ». Cependant, sa simplicité en a certainement fait sa force. Sa facilité de prononciation a très probablement facilité son utilisation à travers le monde et les différents langages. Aujourd’hui, l’expression « Mayday » est un signal qui parle à tout le monde, au-même rang que le bruit d’une sirène qui alerte d’un danger.

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.