Comment éviter le burn-out au travail ?

Difficile d’y échapper ces dernières années, le burn-out s’impose comme une pathologie de plus en plus courante dans notre monde moderne et fait des ravages en entreprise. Mais qui est-il véritablement, et surtout, comment l’éviter ?

Le burn-out est un vrai fléau !

En janvier dernier, l’Assurance Maladie publiait des chiffres inquiétants : plus de 10 000 cas de syndromes de l’épuisement professionnel reconnus comme accidents de travail avaient été référencés. Le burn-out semble sévir partout en France et tous secteurs d’activités confondus.

Si l’on ne reconnaissait pas son existence il y a quelque temps, les spécialistes sont désormais unanimes en ce qui concerne le lien qui existe entre cet état d’épuisement global et le stress qu’engendre une activité professionnelle. Ces sources de stress peuvent être multiples : une charge de travail trop importante, une pression hiérarchique pesante, des relations difficiles avec ses collaborateurs, des difficultés à concilier vie personnelle et vie professionnelle. Car si le burn-out prend sa source au travail, il aura un impact dévastateur sur tous les aspects de la vie d’un individu.

noyer sous le travail

Reconnaître les premiers signes pour agir

Pour éviter de tomber dans la spirale infernale du burn-out, identifier les premiers signes est un prérequis indispensable pour s’en prévenir. De nombreuses entreprises ont d’ailleurs pris les devants en proposant des interventions sous forme d’ateliers animés par des spécialistes dans la gestion du stress.

Cependant, pour rester acteur de sa santé, identifier les premiers signes et agir en conséquence en prenant rendez-vous auprès d’un professionnel qualifié de son propre chef reste le meilleur moyen de se protéger.

Les facteurs d’alertes pourront être une irritabilité ou une morosité plus présente que d’ordinaire, une appréhension très présente avant d’arriver au bureau, des compulsions alimentaires ou encore une obsession pour les tâches à accomplir. Toute altération du comportement habituel peut-être le signe d’un début de surmenage.

Pour agir, on pourra se tourner vers son généraliste ou un psychologue, mais les thérapies alternatives offrent également des solutions intéressantes comme en sophrologie, en hypnose ou encore en réflexologie. Les personnes ne souhaitant pas se tourner vers un professionnel pourront essayer de contre-balancer l’excès de stress en trouvant une activité sportive plaisante qui permettra de libérer les tensions.

Enfin, si les symptômes persistent, une prise de recul est peut-être nécessaire, à savoir si l’activité professionnelle pratiquée est toujours en adéquation avec ses envies et ses valeurs propres. Les conseils d’un coach pourront être appréciables dans le cadre d’une remise en question. Parfois, il existe des solutions simples contre le burn-out comme le fait de déléguer une partie de ses activités pour mieux gérer son temps par exemple.

Si vous avez aimé, partagez !

Une pensée sur “Comment éviter le burn-out au travail ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.