Comment faire quand mon enfant dit NON tout le temps ?

À partir d’un certain âge, l’enfant commence à changer de comportement. Cet âge dépend de chaque enfant mais il se situe entre l’âge de 16 mois et 3 ans. Même s’il devient indépendant physiquement, les parents doivent rester attentifs à tous ses faits et gestes, mais surtout à ses comportements car il traverse ce qu’on appelle l’âge du “NON”.

Il faut garder en tête que certaines étapes de la vie d’un enfant jouent un rôle primordial dans son développement psychologique. L’âge du non est une période difficile pour les parents et de changement important pour l’enfant.

enfant qui dit non tout le temps

Comment se manifeste l’âge du “NON” ?

Dès ses 18 mois, votre enfant démontre des changements tant au niveau physique qu’au niveau psychologique. Il commence alors à s’affirmer en tant qu’individu unique. C’est, en général, à partir de cet âge que l’enfant se rend compte qu’il est une personne à part entière, différent de ses parents et indépendant d’eux. L’âge du “NON” se manifeste aux alentours de 24 mois.

Pendant cette période, le petit répond “NON” à toutes les questions et à tous les ordres qu’on lui impose. “Tu viens te coucher ?”, “Tu viens manger ?” ou “Est-ce que tu peux te calmer ?” auront systématiquement comme réponse : “NON”. Durant cette phase, l’enfant prend conscience qu’il peut choisir à la place de ses parents et à son propre chef. Les adultes doivent avoir conscience que cette étape est indissociable de la vie de l’enfant et l’aide à se construire.

Les comportements à adopter

Face à ses “NON” qui reviennent sans arrêt, les parents peuvent se sentir un peu perdus voir même en colère quelques fois. Pourtant, c’est une période durant laquelle il est important de garder son sang froid, être attentif et bien garder sa place de parent.

Il faut faire comprendre à votre enfant que les règles sont les règles et qu’elles doivent être respectées. Vous devez lui faire bien comprendre que ses refus ne changeront en rien votre propre comportement. Ne pensez pas que votre enfant se soit transformé en petit démon, c’est juste une pahse et il teste vos limites en quelque sorte. Surtout gardez votre calme, c’est primordial. Si la situation est compliqué, vous pouvez éventuellement faire des compromis pour apaiser les tensions.

Imposer des limites à votre petit lui permettra de comprendre les priorités et aidera les parents à imposer leur autorité auprès de lui. Mais il est nécessaire de faire comprendre à votre enfant les raisons du refus qu’on lui impose.

Prenez bien le temps de luis expliquer le pourquoi du comment et ne sous-estimez pas sa faculté à comprendre ce que vous lui dites. Parfois, il vous faudra devoir répéter plusieurs fois la même chose pour que l’information soit bien comprise et enregistrée par votre enfant. Là aussi, respirez et gardez le maximum de self contrôle.

Les parents doivent comprendre que ces comportements ne vont pas réduire l’amour que leur enfant a pour eux. Au contraire, en lui expliquant les choses comme il faut, il saura que ses parents sont à son écoute et qu’ils veulent le meilleur pour lui, qu’ils prennent soin de lui. Ce qui le rassurera encore plus. En tout cas, l’échange et la communication contribuent énormément aux relations entres les parents et les enfants, quel que soit l’âge de l’enfant.

Enfin, dites vous bien que c’est n’est qu’une période dans son évolution, ce comportement passera avec le temps. Si jamais ce comportement persiste au delà de l’âge de 4 ans, il peut être néanmoins préférable de consulter un psychologue pour enfant.

Et bon courage !

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.