Comment fonctionnent les études cliniques en France ?

Une étude clinique est une étude de recherche. Il s’agit de traiter un groupe de personnes avec des médicaments nouveaux ou déjà connus. L’étude peut répondre à des questions sur les nouvelles thérapies, les vaccinations ou les procédures de diagnostic. Le but des chercheurs est de vérifier si les traitements connus conviennent à de nouvelles posologies. Lisez notre article et découvrez tout ce que vous devez savoir sur les essais cliniques.

Qu’est-ce qu’une étude clinique ?

L’objectif de tout essai clinique est de déterminer si le médicament testé, la procédure de diagnostic ou de traitement est à la fois sûr et efficace. Les scientifiques testent d’abord les nouveaux médicaments ou les nouvelles procédures en laboratoire puis dans le cadre d’expériences sur les animaux. Seuls les médicaments et les procédures qui présentent des résultats prometteurs sont ensuite utilisés dans les essais cliniques.

Qu’est-ce qu’un plan d’étude ?

Un plan d’étude est défini au début de chaque étude. Cela permet de garantir la sécurité et le bien-être des personnes testées. Il précise également les conditions que les patients doivent remplir pour participer à l’étude. Le plan d’étude indique également :

  • Les dates des examens.
  • Les médicaments utilisés et leur dosage.
  • Les examens de contrôle prévus.
  • La durée de l’étude.

Quelles sont les différentes phases d’une étude clinique ?

Les études cliniques sont menées en plusieurs phases. Chaque phase est conçue pour répondre à des questions spécifiques et s’accompagne de toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des participants. En règle générale, chaque nouvelle thérapie est testée en trois phases d’essais cliniques avant que les autorités réglementaires ne la classent comme sûre et efficace.

La phase I

Dans un essai de phase I, il n’y a que quelques participants : généralement six à dix volontaires en bonne santé. Les essais de phase I sont conçus pour aider les chercheurs et les médecins à découvrir les effets du médicament étudié sur les personnes. L’objectif est de savoir ce qu’il advient du médicament dans l’organisme après sa prise afin de s’assurer qu’il est sûr et bien toléré. Tous les participants à l’étude sont surveillés pour détecter la présence et la gravité de tout effet indésirable qu’ils pourraient subir.

La phase II

Si la sécurité du produit de recherche est établie après l’étude de phase I, un groupe de patients plus important est examiné dans une étude de phase II. Le groupe comprend généralement 20 à 300 patients, selon le type et la fréquence de la maladie. Les études de phase II sont conçues pour fournir des évaluations de l’efficacité et de la sécurité d’un produit de recherche chez les patients. Les patients sont traités avec le médicament à différentes doses et sont étroitement surveillés pour comparer les effets et déterminer la dose la plus sûre et la plus efficace.

La phase III

Les études de phase III confirment la sécurité et l’efficacité du médicament étudié. Ces études sont généralement menées avec un grand nombre de patients afin de confirmer de manière exhaustive le bénéfice et la sécurité de la thérapie. Les études de phase III servent à décider de la meilleure façon d’utiliser le médicament chez les patients à l’avenir.

Si vous avez envie de participer à un essai clinique nous vous conseillons d’y réfléchir attentivement et de vous renseigner notamment avec des témoignages d’anciens participants d’étude clinique. Pour cela, rien de plus simple, tournez-vous vers un centre de recherche comme Biotrial et consultez les retours d’expériences. Pour plus d’information rendez-vous sur leur page dédiée biotrial-communaute-volontaires.

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.