Comment réaliser une ouverture dans un mur ?

Avant de percer un mur ou une cloison pour y réaliser une ouverture, que ce soit une porte ou une fenêtre, il faut respecter un minimum de précautions.

Les étapes de la réalisation

Première étape, déterminer l’emplacement souhaité de votre ouverture et la nature du mur, brique, parpaing, pierre, torchis, plâtre.

Deuxième étape, pouvez-vous ouvrir ce mur ? Si c’est une cloison, aucun problème ; elle est simplement destinée à délimiter intérieurement le volume des pièces entre elles sans soutenir l’édifice.

Si c’est un mur porteur, nous vous conseillons de prendre l’avis d’un architecte ou d’un entrepreneur de maçonnerie avant de commencer votre travail.

Pour connaître la texture du mur, si celle-ci n’est pas apparente, il faut piocher l’enduit de surface dont il est recouvert à l’emplacement de la future ouverture sur une superficie de 50 cm de côté, de façon à connaître la taille exacte des matériaux qui le composent et leur appareillage.

Dans le cas de mur en brique ou en parpaing, il s’agit toujours d’un appareillage horizontal à joints décalés. Vous devrez alors, tous les deux rangs, couper une brique ou un parpaing en son milieu.

Tracer l’ouverture

La technique est la même, que vous traciez l’emplacement d’une porte ou d’une fenêtre sur une cloison ou sur un mur porteur, qu’il soit intérieur ou extérieur.

Avec une règle métallique ou un tasseau de bois très droit, tracez au crayon sur le mur le pourtour de l’ouverture d’un côté puis de l’autre.

Utilisez un niveau à bulle contre votre règle de façon à tracer des droites horizontales et verticales.

Conseil très pratique repéré sur le site www.deco-et-ambiances.fr : pour être certain de reporter correctement l’emplacement de l’ouverture au verso du mur, percez un petit trou en son centre, qui vous servira de repère pour prendre vos dimensions.

Piquetez ensuite avec un burin plat le tracé de l’ouverture dans toute l’épaisseur de l’endroit pour éviter qu’il ne s’éclate par plaques. Vous pouvez aussi employer votre perceuse électrique sur laquelle vous montez un disque tronçonneur. Portez alors des lunettes de protection pour éviter les éclats éventuels. Effectuez le même travail au verso du mur.

La taille de l’ouverture pratiquée dans le mur dépend de l’huisserie choisie, c’est-à-dire la largeur et la hauteur du bâti de la fenêtre ou de la porte. Ajoutez à la dimension de votre gabarit 5 cm de chaque côté pour fixation dans la maçonnerie et jeu normal de mise en place.

L’étayage

C’est l’opération qui consiste à soutenir un mur porteur par un madrier pour lui éviter de s’effondrer lors du percement. Percez un trou à 10 cm au-dessus du linteau pour permettre à un madrier de traverser le mur. Faire ce trou en son centre pour une ouverture de 80 cm de large, mais percez deux trous régulièrement espacés si elle dépasse cette dimension. Étayez ce madrier avec des vernis ou des chevrons et calez-le avec des pieux de bois pour lui donner sa bonne hauteur. Le madrier doit soutenir l’ouverture du mur.

Vous pouvez alors ouvrir à la masse et au burin l’ouverture dans laquelle vous placerez le linteau.

Le linteau

Le sommet d’une ouverture peut avoir des formes différentes : horizontale, en demi-cercle, en arc de cercle ou légèrement arrondie. Il faut donc donner une forme à la maçonnerie en moulant sur un gabarit ou placer une pièce de bois horizontale que l’on nomme linteau.

Ce linteau de bois, ou parfois de béton, se met en place au-dessus de l’ouverture et supporte les efforts de charges, car il déborde de chaque côté dans la maçonnerie. Ce linteau n’est indispensable que sur mur épais ou porteur, inutile sur cloison dont le bâti tient lieu de linteau.

Le cintrage

Pour réaliser le cintrage, il faut remplacer le linteau traditionnel et horizontal, en bois ou en béton, par un gabarit qui est une forme en contre-plaqué découpée selon la forme que vous souhaitez lui donner et de l’épaisseur du mur. Il faut néanmoins ouvrir largement le mur au-dessus du cintrage prévu pour renforcer le mur à cet endroit.  Vous devez aussi incorporer, dans le remplissage en béton, un fer d’une longueur supérieure à celle de la largeur de l’ouverture pour renforcer la voûte. Garnissez le trou de mortier et enlevez le coffrage dès qu’il est pris. Pour soutenir le cintrage, utilisez un vernis ou une poutre de bois.

Mise en place d’un bâti

Si vous posez une porte, il faut préparer le cadre extérieur (ou dormant) pour qu’il se fixe dans la maçonnerie par des pattes de scellement. Entaillez les montants du cadre avec un ciseau à bois pour réaliser des encoches destinées à recevoir les pattes métalliques. Positionnez le cadre extérieur et sa porte (ouvrant) dans l’ouverture du mur de façon à obtenir une bonne répartition du vide entre le mur et le cadre. Équerrez les deux angles supérieurs en clouant des petites lattes de bois de façon à rendre le bâti homogène et lui éviter de vriller en cours de scellement.

Pour clouer, utilisez de fines pointes sans les enfoncer complètement, vous aurez ainsi plus de facilité à les retirer. Fixez ensuite les pattes sur le bâti et scellez avec un plot de mortier.

Dans le cas de mur épais, le bâti de la porte doit affleurer à la surface de l’une des faces du mur ; dans le cas de cloison mince, le bâti correspond à l’épaisseur de la cloison. Bouchez le pourtour avec du mortier ou du plâtre selon la nature de votre mur.

Dans le cas d’un mur épais dont il faut reprendre complètement le pourtour, enlevez l’ouvrant de la porte et fixez une règle verticale le long du mur. Cette règle sert d’appui pour former l’angle entre le mur et l’ouverture de la porte.

Appliquez une couche de mortier dans l’intervalle compris entre la règle et le dormant de l’huisserie, puis, avec un tasseau entaillé, égalisez le mortier en le faisant glisser de bas en haut contre la règle et le dormant de la porte.

Vous disposez maintenant de toutes les informations nécessaires pour réaliser une ouverture dans un mur ou une cloison.

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.