Pourquoi la viande est elle bonne pour la santé ?

La nutrition humaine est une chose qui requiert beaucoup d’attention. Alors il faut bien prendre soins de ce que l’on mange et savoir la quantité idéale pour éviter tous problèmes de santé. Ainsi se nourrir ou pas de la viande n’est ni bon ni mauvais. Ce qui est important, c’est de respecter le régime alimentaire adéquat à l’organisme en consommant certains aliments avec modération. Cet article expose les avantages et les inconvénients liés à la consommation de la viande.

Généralité sur la viande

La viande est un aliment qui est constituée des tissus musculaires chez tout être animal comme les oiseaux, les mammifères, les reptiles, sans oublier certains poissons tels que les requins. En se conformant à la réglementation européenne, la viande désigne les parties comestibles des animaux terrestres, incluant le sang mais exclut les abats.

Sur cette logique européenne, la France se distingue également des abats blancs et aussi des abats rouges (les abats blancs comprennent la tête, les pieds et l’estomac tandis que les abats rouges sont constitués du foie, de la langue, du cervelle, du cœur, de la rate, des poumons et le ris ).

Parmi plusieurs classes, il existe des viandes rouges qui découlent des veaux, des bœufs (également bovins de moins de six mois), des agneaux, des chèvres, des moutons etc. Sans oublier les viandes noires qui sont obtenues des gibiers, il y a aussi des viandes blanches que l’on retrouve au niveau des volailles (à titre d’exemple : les poules, les coqs, les pintades, les dindons etc.), sauf le magret de canard qui est dans la classe des viandes rouges. Notons également l’existence des viandes séchées et des viandes de brousse.

Pourquoi consommer de la viande ?

Plusieurs débats se sont soulevés quant à la production et la consommation de la viande. D’une part il y a ceux qui protestent contre la consommation et d’autre part ceux qui la recommandent vivement. Ainsi la qualité de la viande varie selon non seulement l’animal, mais aussi l’âge, le sexe et l’alimentation de ce dernier. En effet la viande est l’une des meilleures sources de protéines de même que le fer et la vitamine B12.

Supprimer la viande de l’alimentation d’un enfant, entraînera chez celui-ci une malnutrition. Car les protéines contenues dans la viande sont indispensables pour l’entretien des muscles. Ces protéines optent pour le bon fonctionnement du métabolisme, assurent la production des hormones et rendent le système immunitaire très fortifié. Combinés à un anti-histaminique (avec pour rôle de faire disparaitre les symptômes allergiques), les vitamines B12 contenus dans la viande sont nécessaires pour le renouvellement des cellules, et pour la formation des globules rouges. Ils assurent le bon état ainsi que la résistivité de la peau contre les microbes extérieurs. Sans oublier sa participation dans l’activité cérébrale et dans la synthèse de l’ADN, la vitamine B12 est hydrosoluble.

Oligoéléments indispensables dans le transport et dans le stockage de l’oxygène, Le fer quant à lui, appartient au groupe herminique dont la disponibilité est élevée. C’est est un constituant de l’hématie (encore appelé globules rouges ou érythrocytes) qui assure le transport de l’oxygène des poumons vers tous les muscles de l’organisme. Il entre également dans la composition d’enzymes pour l’élaboration des réactions métaboliques et aussi dans la synthèse de l’ADN tout comme les vitamines B12. Jouant un rôle important dans le processus de la division cellulaire, le fer contribue à la cognitive normale et au bon fonctionnement du système immunitaire.

Les inconvénients de la consommation abusive de la viande

Bien que la viande soit indispensable pour la croissance de l’organisme, une consommation abusive peut entraîner de lourdes conséquences à l’avenir comme les maladies chroniques majeures. Ainsi, consommer de façon exagérée la viande rouge, possède un risque énorme que l’on ne retrouve pas chez les consommateurs de la viande blanche. Car, cette exagération suscite plusieurs dégâts dans l’organisme tels que les maladies coronariennes, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète, les insuffisances cardiaques ainsi que les cancers.

En effet, une portion de la viande rouge de nos jours, possède un taux de mortalité augmenté de 13 %. Les causes de tous ces risques sont liées aux graisses saturées et au taux élevé de cholestérol contenu dans la viande. Mais ce n’est pas les seules causes qui existent. Car, il faut noter l’impact du microbiome (une communauté de bactéries qui vivent dans l’intestin grêle et qui participent à la digestion) sur les intestins et sans oublier des protéines de la viande rouge par la carnitine (son rôle est de faciliter le transport des acides gras à l’intérieur des cellules) que l’on retrouve en quantité importante dans la viande rouge. Ces métabolismes peuvent être à l’origine du commencement des chaînes de réaction telles que l’athérosclérose qui provoque le durcissement des artères. Ce qui par la suite provoque des cancers.

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.