Pourquoi le goûter est important pour les enfants ?

Un pain au chocolat ou un yaourt au fruit en sortant de l’école : caprice d’enfant gâté ou repas nécessaire à la croissance ? Voici les raisons pour lesquelles le goûter est indispensable au développement de l’enfant.

Le goûter : un moment important de la journée

Souvent oublié et parfois même négligé ou comparé à « une mauvaise habitude », le goûter est pourtant un moment clef dans la journée d’un enfant pour plusieurs raisons. Ce « casse-croûte », comme on l’appelle parfois, est une source d’énergie après une journée d’école qui peut s’avérer fatigante.

C’est aussi un bon moyen de se rassasier entre le déjeuner de midi et le repas du soir. Oui la pause peut être longue pour les petits, mais c’est aussi moment de partage avant de faire les devoirs.

Qu’il soit avec les parents, une baby-sitter ou d’autres enfants, le goûter présente une pause ludique dans la journée, souvent indispensable pour se remettre après au travail. Enfin, faire un « vrai repas » entre 16h et 17h, permet aussi d’éviter de grignoter avant le repas du soir. Le grignotage est, contrairement au goûter, fortement déconseillé.

Une bonne nutrition est bien sûr intrinsèquement liée au bon développement de l’enfant et n’est donc pas à négliger, sachez-le.

Que leur faire manger pour le goûter ?

Mais alors que faut-il manger pour le goûter ? Brownie, sodas, bonbons et autres sucreries sont bien sûr à garder pour des situations exceptionnelles comme un anniversaire ou la venue de petits camarades à la maison.

Il est tout à fait possible de proposer à vos enfants un goûter gourmand et équilibré, tels que recommandé par les nutritionnistes.

Pour cela, il est conseillé de donner à son enfant un goûter équilibré comme celui-ci :

  • source céréalière : du pain ou des céréales
  • un produit laitier : un yaourt ou un verre de lait
  • un fruit ou jus de fruit
  • et bien sûr, de l’eau.

D’après les professionnels de la santé, ce repas représente 15% des apports nutritionnels journaliers d’un enfant : non négligeable donc.

La nutritionniste Catherine Bourron-Normand rappelle cependant que le goûter n’est pas obligatoire. Peut-être l’enfant a-t-il beaucoup mangé au déjeuner ou mangera-t-il plus au dîner ? Il ne faudra pas oublier cependant de prendre un produit laitier et un fruit pour atteindre les apports conseillés.

Décrit souvent comme « essentiel » au développement de l’enfant, le goûter est donc un repas à ne pas négliger, un moment de détente pour lui, et pour toute la famille.

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.