Comment lire plus de livres en lisant plus vite ?

Nous ne sommes pas tous égaux devant la lecture. Certaines personnes lisent bien plus rapidement que d’autres et cela n’est pas seulement lié à l’enseignement à l’école. Si vous le voulez, vous pouvez vous améliorer et lire plus rapidement. Voici des pistes pour le faire !

Suis-je un bon lecteur ?

Tout d’abord, afin de pouvoir vous rendre compte de votre niveau, voici un rappel des niveaux moyens de lectures existants.

  • Lecteur lent : de 10 à 150 mots par minute (écoliers de primaire)
  • Lecteur moyen : de 150 à 250 mots par minute (collégiens, lycéens et certains adultes post-études)
  • Bon lecteur : aux alentours de 400 mots par minute (études supérieures)
  • Lecteur rapide : plus de 1000 mots par minute (une personne sur mille)

Cette évaluation ne prend pas en compte le type de lecture. Un texte facile, sans expressions et mots compliqués, peut être lu bien plus rapidement d’un texte complexe.

Comment lire plus vite ?

1/ Avoir envie !

Le plaisir aide à avancer, c’est simple et terriblement efficace.
Faites les bons choix et demander ce que vous avez vraiment envie de lire.
En vous plongeant dans un livre par envie, vous ne pourrez plus vous arrêter avant de l’avoir terminé.

Une chose est certaine : plus on lit, mieux on lit !
A tout moment, vous pouvez décider d’arrêter de lire si votre lecture ne répond pas à vos envies !
Lire rapidement c’est aussi savoir sélectionner votre lecture.

Par la suite, vous saurez rapidement quels types de livres sont faits pour vous. Ainsi en étudiant leurs résumés, leurs structures, leurs auteurs … vous pourrez mieux choisir vos lectures.

2/ Faites marcher votre cerveau

Ensuite, il faut tenir compte de deux facteurs importants : ce n’est pas vos yeux qui lisent mais votre cerveau et comme la plupart des lecteurs, vous avez appris à lire mot par mot.

Pour lire plus vite, il va falloir faire marcher votre cerveau et réaliser une nouvelle petite gymnastique mentale.

“Sleon une édtue de l’Uvinertisé de Cmabrigde, l’odrre des ltteers dnas un mto n’a pas d’ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la pmeirère et la drenèire soeint à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dsérorde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlbème. C’est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmome un tuot.”

En fait, nous n’avons pas besoin de lire tous les mots d’une phrase pour la comprendre comme on nous l’a enseigné à l’école.

L’idée de cette méthode est de lire non pas mot par mot mais par “groupes de mots” en faisant des bonds dans le texte. A chaque fois que votre oeil fait un nouveau bond, il capte une partie du texte

Voici les bonds d’une lecture scolaire (mot à mot)

lecture mot par mot

Voici les bonds d’une lecture rapide efficace

lire plus vite

Bien entendu, cette technique peut vous sembler contre naturelle si vous n’êtes pas un “jeune” lecteur mais avec un peu de pratique, elle deviendra tout aussi naturelle.

Pour vous lancez progressivement, il est conseillé d’augmenter l’espace entre les bonds petit à petit.
Surtout, faites confiance à votre cerveau pour reconstituer les éléments de votre lecture.

3/ Soyez plus efficace

Partez du principe que les parties les importantes se trouvent généralement en début et fin du texte, en début en fin de paragraphe. De cette manière, avec une lecture active et efficace, vous pouvez aussi déceler si un paragraphe est utile ou non à votre lecture.

Un paragraphe qui commence par “Par exemple …” ou “De la même manière …” introduit un paragraphe apportant une surenchère d’informations ou d’explications pas forcément nécessaires à la compréhension du récit. Selon votre jugement, vous pourrez le passer pour lire plus vite.

Bonnes lectures !

Si vous avez aimé, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.